hda Supermarket lady

Publié le par faberfort

Fiche sur la 1ère œuvre pour l’HDA

 

p.305 : L’art au service de l’argumentation

Histoire des Arts : œuvre 1 :  Supermarcket lady,  Duane Hanson

                                                                                                                       

Trouver la problématique = comprendre l’intérêt d’une œuvre

Thème = la société de consommation

Thèse : cette société a des défauts qu’il faut critiquer

Exemple : les grands consommateurs en surpoids

 

Problématique : Comment critiquer la société de consommation dans la représentation artistique des consommateurs ?

 

Supports d’aide

Première approche = trouver les axes d’analyse

http://histoiredarts.blogspot.fr/p/duane-hanson-supermarket-lady-1969.html

 

http://www.clg-coutarel.ac-aix-marseille.fr/spip2/IMG/pdf/FICHES_OEUVRES_PROBLEMATIQUES_3oF.pdf

 

 Voir l’oeuvre en contexte

Visite virtuelle de l’expo, mise en contexte

http://videos.arte.tv/fr/videos/exposition_duane_hanson_gregory_crewdson--3590250.html

 

 

Histoire des Arts : œuvre 1, Supermarket’s Lady

Présenter l’œuvre

Nature de l’œuvre : Sculpture faite à partir de moulage du corps d'un modèle avec des bandes de plâtre. Réalisée en fibre de verre et résine, peinte et accessoirisée, elle transcrit fidèlement tous les détails physiques du modèle.

Titre : Superamas Lady, renommée ensuite Lady in Supermarket, Supermarket Lady

AuteurDuane Hanson (1925-1996)

Date : 1969-1970

Genre : « Hyperréalisme », « lifecasting » (mise en scène de modèles vivants)

Autres informations : Les artistes du pop art critiquent les fausses promesses du rêve américain. Duane Hanson décide de travailler de façon réaliste et d'exprimer ses préoccupations sociales par l’hyper-réalisme. 

 

 2. Situer l’œuvre dans son contexte historique

Dans les années 60, aux États-Unis,  des évènements sociaux agitent la société. Duane Hanson s'inscrit dans la suite des travaux d’Edward Hopper et du Pop’art (popular art) qui est un mouvement artistique né en Grande-Bretagne et développé, dans les années 1960, par les américains, sous l’impulsion d’Andi Warhol et de Lichtenstein. Ces artistes s’appuient sur la culture populaire (publicité, bande dessinée…) et puisent leur inspiration dans le quotidien. On peut considérer que l’hyperréalisme est la suite logique du Pop Art, parce qu’il utilise comme lui des symboles populaires. Duane Hanson met en valeur ceux liés à la surconsommation.

Les conséquences de la seconde guerre mondiale ont participé au développement de la société de consommation. La guerre froide et la guerre du Vietnam ont ajouté un climat d’inquiétude qui entraîne un besoin de se retrouver dans des valeurs patriotiques ou dans une sécurité quotidienne.

La société de consommation si elle a permis une amélioration du niveau de vie, a entraîné des conséquences négatives sur l’économie et les relations humaines.

3. Décrire et analyser l’œuvre .p.305

Cette œuvre met en scène une ménagère dans des proportions identiques à la réalité, que nous aurions pu croiser aussi négligée, écraser par sa consommation,  si nous habitions les Etats-Unis. L’importance de cette œuvre va au-delà du dégoût que l’on peut ressentir grâce à cette impression de réel donnée par la technique  des couleurs et de l’habillage de l’artiste. En effet elle est un véritable avertissement pour nous, consommateurs modernes, d’exercer notre libre arbitre de dire non au système. Il faut éprouver de la compassion pour cette consommatrice que nous pourrions devenir si nous ne sommes pas méfiants.

 

4. Mettre en relation avec d’autres oeuvres

Les œuvres qui critiquent la société de consommation font une énumération de la multitude de produits à acheter et de leur diversité d’utilisation comme le roman de Georges Perec, Les Choses, écrit en 1965 ou bien le tableau d’Andy Warhol, Four Colored Campbell’s Soup, de 1968.

 

 

+ n'oubliez pas les parallèlles faits en cours notamment avec les textes sur la surconsommation

hda Supermarket lady
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Choulios 22/12/2015 17:17

Merci pour les informations et les techniques à utiliser, celle-ci me sont très utiles pour ma présentation de Supermarket Lady. Je pense que l'on peut aussi éveiller le sujet du paradoxe: c'est que cette femme peu attirante cherche à se mettre en valeur...mais son mauvais goût ne fait qu'accentuer sa laideur. Elle est maquillée, porte une jupe, un chemisier rose, un sac à main et des bijoux. Bref, tout ce qu'il faut pour mettre en avant sa féminité. Cette façon de miser sur l'apparence au détriment du reste ne fait que la rendre davantage grotesque.

Mama 26/04/2015 16:16

Bonjour,
Pour mon oral d'histoire des Arts je doit comparer Supermarket Lady avec une autre oeuvre pourriez vous m 'avancer ou m'aider s'il vous plait.
merci d'avance.

anonyme 16/05/2016 16:25

une oeuvre en rapport avec la societe de consommation il y a claes oldenburg