3H cours lundi 10/2

Publié le par faberfort

Exercices et leçons pour la rentrée des vacances

Leçons :

Exercices

Mardi 4 /3

La structure des phrases

Lundi 3/3 :

Ex 1-2

Mardi 11 /3

Les liens dans les phrases complexes (juxtaposition et coordination)

Lundi 10/3

Ex 3

Mardi 18/3

2.Les liens dans les phrases complexes (subordination + les 2 derniers points)

Lundi 17/3

Ex 4-5

Livre à lire pour le Jeudi 13/3

La petite fille du Vel d’Hiv, de Annette Muller, éditions Livre de poche, collection Historique-collège, n° 1626

 

Pour jeudi : avoir la photographie que vous aviez choisie pendant l’exposition, vos notes aussi si vous en aviez prises. Travail de préparation pour  une rédaction notée /15

 

Correction de la rédaction argumentative

Lecture des rédactions argumentatives et notation au crayon en fonction des critères donnés dans les consignes.

Sélection des meilleurs arguments en faveur de ceux qui se font justice seuls, comme John Q.

Au crayon

+ : argument efficace

- : argument peu efficace

˜ : argument moyen

Correction de la rédaction argumentative

Voici l’introduction rédigée par les 3D

Introduction

Dans la vie de tous les jours il est fréquent de croiser des gens qui pensent pouvoir se faire justice eux-mêmes.

Que ce soit dans une bagarre, une vengeance mesquine, ou un acte criminel, les exemples ne manquent pas et le but est aujourd’hui de répondre à la question : « peut-on se faire justice soi-même ? »

Si l’on veut se faire justice soi-même alors, il n’y a pas de droiture, d’équité envers d’autres personnes même si certains croient pouvoir être impartiaux.

Tout d’abord, je vais aborder certains arguments qui prouvent que se faire justice soi-même est compréhensible, puis, à l’inverse, j’aborderais le fait que se faire justice soi-même, est inadmissible.

 

*

*     *

 

 

Ce qui peut être compréhensible pour se faire justice soi-même, c’est quand l’on aide les personnes dans le besoin en manifestant son opposition à leur situation. Par exemple, dans le film John Q., mettez-vous à la place du personnage principal, si votre enfant est malade et que vous n’avez plus qu’un derniers recours, aussi violent soit-il, que feriez-vous ? Ne seriez-vous pas capables de faire l’impossible pour le sauver ? De plus, John Q. ne se bat pas seulement pour son fils mais aussi pour tous les autres malades en attente de greffe et qui sont dans le même cas désespéré. En effet, sa prise d’otage oblige les autorités et les politiques à revoir le système d’assurance maladie comme le montrent les images d’archives télévisées.

Publié dans 3H cours en ligne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article