6e : SI, s1 : Savoir rendre compte à l’écrit d’un récit bref en images.

Publié le par fabercours

SI, s1 : Savoir rendre compte à l’écrit d’un récit bref en images.

1ère heure

  1. Visionnage de : « Silence », une petite histoire en vidéo tirée des « Minuscules »

http://www.wat.tv/video/minuscule-silence-254kl_2f1q3_.html

 

  1. Travail d’écriture (individuel) :
  1. Racontez maintenant, par écrit, l’histoire que vous venez de voir. Pour cela, écrivez-la au brouillon, une première fois, au crayon à papier. (10 à 20 lignes)

 

2ème heure

  1. Relisez en tenant compte du tableau des compétences. Avez-vous pensé à tout ?

 

Ce qu’il faut savoir faire

OUI

NON

1. J’ai raconté la même histoire

 

 

2. J’ai utilisé un vocabulaire varié et correct

 

 

  1. J’ai respecté l’ordre des évènements

 

 

4. J’ai construit des phrases ponctuées

 

 

5. J’ai fait des paragraphes

 

 

 

  1. Echangez vos cahiers et lisez l’histoire d’un autre élève, donnez-lui des conseils et votre avis, écrivez combien il a obtenu de « OUI »

 

  1. Correction avec toute la classe, notez votre appréciation

Nombre de « oui » :

5 = TB

4-3 = B

3 = AB

MOINS DE 2 OUI = Passable !!!

 

 

 

 

 

 

 

CORRECTION DE L’HISTOIRE « SILENCE »

                Dans une maison de campagne vivait une petite araignée noire et velue. Elle avait tissé sa toile dans un coin du plafond de la cuisine et attendait patiemment qu'un insecte vienne s'y prendre.

            Un jour, le robinet de la cuisine, mal fermé, se mit à goutter. Le bruit des gouttes tombant sur l'évier était insupportable pour les petites oreilles de notre araignée.

  Elle descendit donc vers le robinet et fabriqua un gros bouchon  avec son fil de soie pour bloquer l'eau. Son plan avait l'air de marcher, l'araignée commençait à se détendre. Mais la pression de l'eau accumulée derrière le bouchon finit par propulser celui-ci dans l'évier et le goutte à goutte recommença avec son infernale régularité de métronome*.

            L'araignée eut alors une autre idée : de son petit corps rond, elle obstrua* le robinet! Mais la pression de l'eau eut à nouveau raison de l'animal qui fut éjecté dans l'évier et l'eau recommença à couler.

         En remontant de celui-ci, l'araignée aperçut une éponge. Elle la tira grâce à un fil sous le goutte à goutte pour étouffer le bruit de l'eau mais sans succès. Elle tracta alors en hauteur l'éponge gorgée d'eau et la fit brutalement tomber sur la poignée du robinet qui se ferma alors pour de bon!

       Rassérénée*, notre petite araignée noire remonta dans sa toile, goûtant au silence des lieux et guettant à nouveau ses proies.

Dix-sept heures sonnèrent alors à l'horloge de la cuisine. "Dong! Dong! Dong!" C'était une horloge à balancier, vous savez, celles qui font "tic... tac...tic...tac..." Décidemment, l'araignée n'aurait jamais de silence !

 

*Rassérénée (de « rasséréner ») : ramenée au clame

Publié dans 6e Cours en ligne

Commenter cet article