3E SI s4 : Savoir analyser un portrait de héros et un récit complexe court, manuel p.58

Publié le par fabercours

3e SI s4 : Savoir analyser un portrait de héros et un récit complexe court, manuel p.58

1ère heure : Application des révisions sur figures de styles

p.338 : nous la leçon.

p. 336 : nous lisons la leçon

p. 431 : nous lisons le tableau récapitulatif.

Travail en groupe puis correction commune

Ex 6 p.50 Les figures de style à connaître en début de 3e

En 3e nous devons maîtriser (= reconnaître et créer) les figures de style suivantes : anaphore, antithèse, comparaison, euphémisme, gradation, hyperbole, litote, métaphore, métonymie, périphrase, personnification, l’énumération. Pour commencer la 2nde : l’oxymore.

  1. La rumeur se propagea comme une tache de boue noirâtre (comparaison)

2) Les ténèbres et le silence se glissaient hors de la forêt pour s’infiltrer dans les maisons. (Personnification)

3) A la lueur du croissant de lune qui jouait à cache-cache avec les nuages, elle distingua le bosquet. (Personnification)

4) La forêt était de plus en plus dense et compacte, comme si les arbres se serraient les uns contre les autres. (Comparaison+personnification)

5) Cette faucille d’or dans le champ des étoiles (métaphore)

6) Ma mère prit en pension des chats, des chiens, des lapins (énumération, GN juxtaposés [= séparé par des virgules]).

7) Ma mère, cette magicienne, avec sa baguette, faisait surgir dans ma chambre des fées et des animaux magiques, à chacune de ses histoires. (métaphore)

2ème heure

3B/C/F Manuel p.58 Analyse du texte

  1. Claude prend la décision de régler sa vie dès « l’âge de raison » (l.3)
  2. Le héros meurt empoisonné à cause d’un produit qui était censé le rajeunir. Exemple : « il avala la drogue […] on l’y trouva étouffé » (l.59-60).
  3. Le plus-que-parfait est utilisé pour définir une action qui s’est passée avant celle à l’imparfait. Il marque l’antériorité, le retour en arrière.
  4. D’une part la nouvelle est comique car Claude se fait manipuler par la publicité ce qui lui nuit. D’autre part son thème est tragique parce que la publicité le mène à la mort : « Et le misérable cadavre glissa dans la boue » (l.64).
  5. Emile ZOLA veut montrer dans cette nouvelle que les publicités sont mensongères et qu’elles trompent les gens en les manipulant. L’intention de l’auteur qui est exprimé dans un texte s’appelle « la visée d’un texte ». Souvent la visée est argumentative : pour ou contre une idée.

Révision : le schéma narratif

C’est l’ordre de déroulement des événements dans une histoire. Il y a 5 étapes :

  • La situation initiale
  • L’élément perturbateur
  • Les péripéties
  • La résolution / le dénouement
  • La situation finale

Publié dans 3E

Commenter cet article