Aider son enfant dyspraxique à parler et communiquer c’est possible!

Publié le par fabercours

  • Encouragez-le à communiquer, peu importe le moyen utilisé (gestes, sons, intonations, images).
  • Soyez patient et laissez-lui du temps pour s’exprimer.
  • Imitez les sons et les gestes qu’il fait
  • Placez-vous face à face, à la même hauteur. Parlez et articulez clairement pour qu’il voit les mouvements de votre bouche.
  • Faites-lui sentir que ce qu’il a à dire est important pour vous.
  • Ayez du plaisir à communiquer malgré les difficultés et partez de ses intérêts pour le motiver à faire des sons.
  • Accompagnez les mouvements ou les activités de sons (ex. : faites le bruit des animaux, dites «you hou» en glissant, «ah ah!!!» en berçant).
  • Mettez de l’expression dans votre visage et dans votre voix.
  • Utilisez vous-même des gestes naturels
    (ex. : parti, manger, dodo).
  • Redites après lui les mots plus clairement et plus lentement sans exiger qu’il vous imite à tout prix
    (ex. : l’enfant dit «oué», l’adulte dit «Pou-Pée»).
  • Ajustez vos exigences selon ses capacités.
  • Accordez-lui le soutien nécessaire pour mieux se faire comprendre (ex. lui offrir un choix de réponses, dire une phrases à compléter par un mot comme «tu as mangé une bonne…»).
  • Évitez de le forcer à parler.
  • Chantez avec lui des comptines simples, avec ou sans gestes.
  • Ciblez certains mots que vous souhaitez qu’il dise et pratiquez-les en jouant.
  • Encouragez le dialogue pendant les activités qu’il aime.
Portrait d’un enfant dyspraxique (à lire)

Publié dans Dyspraxiques

Commenter cet article