Antigone et le garde : quelle relation ?

Publié le par faberfort

Antigone et le garde dans la scène de la lettre : comprendre l'implicite dans cette rencontre

Antigone et le garde dans la scène de la lettre : comprendre l'implicite dans cette rencontre

Le garde d'Antigone est-il sans coeur ?

A première vue, le garde semble méchant, cruel mais en y regardant de plus près, il a un côté humain comme le prouve la lettre qu’il écrit en s’appliquant. Le garde représente deux aspects de la nature humaine.

Antigone, proche de sa mort, devient lucide, elle a peur et regrette. Sa lettre exprime le doute et le spectateur doit ressentir de la pitié.

La confrontation entre le garde et Antigone permet une opposition entre deux forces au cœur de la tragédie. Cette opposition prend plusieurs formes :

L’individu

Les sentiments

La liberté individuelle ou le libre arbitre

Le devoir selon ses critères

L’état

L’indifférence

L’autorité

Le devoir établi par les règles de la communauté

Publié dans fiches lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article