3D cours 11/4

Publié le par faberfort

vendredi 11 avril 2014 3D

SV s4 p.106

Savoir analyser un dialogue argumentatif et l’expression de sentiments complexes.

Entrer dans la lecture

  • Il a été envoyé au « front russe » (l.3).
  • Au début du récit le narrateur ne fait pas preuve de pitié envers le soldat car il souhaite sa mort et lui dit qu’il va connaître ce qu’est une « vraie guerre » (l.5).

Deux personnages face à face

  1. Les personnages sont représentés dans le texte par des pronoms personnels (Il et Je). Les personnages sont donc dépersonnalisés pour montrer que cela renvoie à n’importe quel soldat ou n’importe quel déporté.
  2. On pourrait penser que les paroles viennent du soldat alors qu’elles sont prononcées par le détenu. L’auteur laisse planer le doute car ils partagent tous les deux quelque chose d’humain.
  3. Les verbes de paroles ne sont pas variés car il y a trop de répétition. Le lecteur porte son attention sur l’histoire et le contenu du dialogue.
  4. La question « Je souhaite sa mort ? » est adressée au narrateur lui-même. Le déporté se parle à lui-même. La répétition de cette question indique qu’il s’interroge sur ses propres sentiments : est-il capable d’en vouloir assez à un homme pour vouloir sa disparition ?
  5. « vivre » est interprétable comme survivre à la guerre tandis que « s’en sortir réellement » signifie se remettre de la guerre sans séquelles.
  6. 6. Jorge Semprun s’interroge sur l’humanité de chacun et la possibilité du pardon à travers la simple figure de style qu’est la répétition. A cela s’ajoute une description objective d’actions (énumération) qui lui permet d’avoir un ton neutre.

p. 107 Savoir employer des exemples pour illustrer un argument

L’auteur explique qu’il croit en une origine profonde, en l’homme où s’enracine la liberté humaine, capable de produire le Bien et le Mal […] …D’où l’impossibilité de décréter l’inhumanité du Mal…A Buchenwald, les S.S., les Kapo, les mouchards, les tortionnaires sadiques, faisaient tout autant partie de l’espèce humaine que les meilleurs, les plus purs d’entre nous, d’entre les victimes…

1. L’exemple

2. La thèse : l’humain porte en lui le Bien comme le Mal

3. L’explication, le développement

4. Conséquence de la thèse

5. L’antithèse : l’humain est né « neutre » et c’est la société qui le formate

Pour étayer (= soutenir) vos arguments et convaincre votre interlocuteur, vous devez donner des preuves : des exemples, tirés de la vie quotidienne ; des faits historiques ; des faits scientifiques ; ou des citations.

Publié dans 3D cours en ligne

Commenter cet article